C'est dans Potins Enfantins !



Toy Story 3, panique à la crèche !

(c) Disney/Pixar. ( Walt Disney Studios Motion Pictures France)

GRAND
ECRAN











(c) Disney/Pixar. ( Walt Disney Studios Motion Pictures France)










(c) Disney/Pixar. ( Walt Disney Studios Motion Pictures France)












(c) Disney/Pixar. ( Walt Disney Studios Motion Pictures France)









C'est une évidence, tout le monde avance en âge, y compris les personnages de films d'animations. Andy, le héros de Toy Story 3, n'y échappe pas et à présent devenu un adolescent de 17 ans, s'apprête à rentrer à l'université.

Au fur et à mesure que les années passent, les intérêts muent, évoluent voir disparaissent. Et pourtant, même si les ados s'en défendent, il restera toujours une part d'enfance. A l'image des jouets...

Les jouets, parlons-en ! Buzz, Woody, Bart la patate and co ont du souci à se faire. Leur avenir, incertain, se résume à finir leurs vieux jours soit dans un sac poubelle pour le grenier ou dans un sac poubelle pour la décharge. Quel avenir !

Difficile aussi pour Andy qui forcé par sa mère doit prendre une décision. Le choix est fait, les jouets finiront dans le grenier, tous les jouets à l'exception de ce bon Woody. Le copain d'antan, le fidèle compagnon qui l'accompagnera à l'université. Délicate attention mais qui n'est pas sans apporter des tensions entre les jouets.

Un événement de dernière minute va pourtant tout chambouler. La maman d' Andy, par mégarde, dépose le sac de jouets près des poubelles. Woody, une fois de plus, endosse ses habits de héros ou devrai-je dire de cow-boy pour aider ses potes ( oui, un peu de familiarité, çà fait du bien). Heureusement, ses amis ne sont pas du genre à se laisser faire et fuient vers la voiture de la maman de Woody... Avenir tranquille ?! Que nenni ! Direction la crèche. Autant dire l'enfer pour des jouets, enfin une des formes de l'enfer. Âmes sensibles s'abstenir ! Il en faut des nerfs solides pour supporter les assauts des tout-petits. Des petits d'hommes qui ont autant de douceur qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Si nos jouets, à force ils sont devenus aussi les nôtres, vont devoir affronter cette meute, ce n'est rien par rapport à la sournoiserie des autres jouets. Oui, le monde est cruel, fourbe, y compris chez les jouets. Et derrière tout çà, une peluche qui sent la fraise, qui joue avec les émotions et qui cache un esprit de dictateur : Lotso. Woody va avoir du pain sur la planche pour contrer cet esprit fourbe et sauver ses amis...

Voici donc une toute nouvelle aventure de nos amis jouets et, du moins pour l'instant, la dernière. Enfin en ce qui concerne les films car des courts-métrages autour des personnages devraient voir le jour. Ce troisième épisode au rythme soutenu, haletant, brille par sa 3D. Un film épique, aussi joyeux que sombre...

Car oui, ce Lotso, peluche aussi rose que son âme est noire, n'est pas des plus sympa, le poupon bébé assez inquiétant, en particulier la scène de la balançoire sous la pleine lune ou par les différents thèmes explorés. En effet, la souffrance des méchants s'expliquent par le sentiment d'abandon, d'incompréhension, de jalousie mais plus encore dans le film, il est aussi question d'avenir. Un avenir incertain, voir lugubre si les jouets sont condamnés à l'oubli et donc à la décharge et à ses flammes. Des flammes qui détruisent les âmes, les êtres, les souvenirs et qui n'est pas loin de rappeler une sombre période de notre histoire. Mais il y a aussi la résistance, le fait de ce battre pour ne pas disparaître, ne pas sombrer.

Rassurez-vous l'humour est là, bien là ! Mention spéciale à un duo stars : Ken et Barbie. Deux guests stars au top du top ! Ken en mannequin imbu de sa personne, à la garde robe colorée et à la maison de rêve, hum je croyais que c'était celle de Barbie... Ken le bellâtre presque écervelé et manipulé par Lotso. Barbie, divine Barbie, plus intelligente qu'on ne le croit, fidèle en amitié et ne manquant pas de caractère. Autre personnage irrésistible, Buzz l'éclair victime de cet affreux gang de jouets malfaisant et qui déconnecté, parle l'espagnol et danse le flamenco. Enfin les amateurs de dessin animé japonais retrouveront une peluche de Totoro comme un hommage à Hayao Miyazaki. Le film donne aussi une part importante à l'émotion, c'est le cas avec l'adoption des jouets par une petite fille, l'adieu d'Andy à ses jouets, même Woody, et à cette part de lui-même. Un trait est tiré, un clou pousse l'autre. La vie continue...

Toy Story 3 de Lee Unkrich, le 14 juillet au cinéma avec les voix de Tom Hanks, Benoît Magimel, Frédèrique Bel, Grand Corps malade...







(c) Potins Enfantins/Pierre Sinanian. juillet 10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Potins Enfantins : Les derniers articles !

Translate

Potins Enfantins visitors (installé le 26/02)

Flag Counter

En ce moment... Dans le monde

Vous regardez Potins Enfantins

free counters

Pages vues par pays du 16/02 (15h) au 23/04 (14h)

  • Norvège
  • France
  • Royaume Uni
  • Etats-Unis
  • Allemagne
  • Belgique
  • Irlande
  • Espagne
  • Suisse
  • Corée du Sud