C'est dans Potins Enfantins !



Si l'enfance... Marc Levy sur Potins Enfantins !

Si l'enfance...

Adulé ou envié, admiré ou critiqué, notre nouvel invité est dans ce cas de figure... Mais n'est-ce pas là le signe de la réussite ?!  Cet homme, dont il suffit d'évoquer le nom et prénom pour susciter de vives émotions auprès de ces dames, c'est Monsieur Marc Levy.

Il faut bien l'admettre,  l'homme est charmant. Tout en lui est finesse et discrétion, avec une légère retenue pour mieux souligner son élégante présence. Un homme presque en retrait comme pour mieux être à l'écoute de l'autre, des autres.

Marc Levy ou l'itinéraire d'un homme qui un jour, sans s'y être préparé, se retrouve face à la notoriété et le succès avec des romans traduits en plusieurs langues et publiés en plusieurs millions d'exemplaires. Rien ne prédestinait donc ce dernier, qui fit ses débuts professionnels à la Croix-Rouge ( il y débuta en tant que secouriste), fonda par la suite avec deux amis une petite société d'informatique avant de rejoindre  les Etats-Unis où il créa avec un ami une société dans l'imagerie de synthèse et enfin revenir en France pour y fonder une société qui deviendra l'un des premiers cabinets d'architecture de bureau en France, à devenir un jour mondialement célèbre. Un ouragan pour cet homme qui voue une véritable passion pour l'écriture et qui ne demande qu'une chose, atteindre la quiétude nécessaire pour pouvoir écrire.

Sa belle histoire commence alors qu'il est le papa d'un (encore) tout jeune garçon et qu'il invente chaque soir à son attention un conte. Des mots qui s'envolent l'espace d'une nuit pour le lendemain s'inscrire sur papier. Par la force des choses, la période dite du conte du soir se termine mais pas celle de l'écriture. Une histoire fantastique qui ne cesse de croître jusqu'au jour où sur les conseils de sa soeur aînée, il adresse ce recueil à une maison d'édition, Robert Laffont, qui n'hésitera pas longtemps avant de le publier. Mais l'incroyable histoire ne s'arrête pas là, avant même la sortie du livre, une sommité d'Hollywood décide d'en acquérir les droits d'adaptation cinématographique : Steven Spielberg. " Et si c'était vrai"...

Un joli titre pour une si belle histoire. Une histoire où les titres se succèdent, citons à titre d'exemple : " Où es-tu ?", " Vous revoir" ( la suite de "Et si c'était vrai"), " Mes amis, mes amours, " Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites" ou le tout dernier " L'étrange voyage de Monsieur Daldry"...

Une histoire qui emporte les lecteurs dans le Londres des années 50 où ils feront connaissance avec Ethan Daldry, un célibataire acariâtre et Alice, une jeune femme à l'existence tranquille, occupée par son travail et entourée par ses amis. Un jour, à  la veille de Noël, Alice croise la fête foraine de Brighton, une voyante qui va lui prédire un mystérieux avenir. La jeune fille, pour la moins septique, n'en est pas moins omnibulée par cette prédiction. D'autant plus que son étrange voisin de palier, Monsieur Daldry va la convaincre de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin. Un étrange voisin aux motivations ambiguës qui va  l'accompagner de Londres à Istanbul...

On lui doit aussi quelques nouvelles, des chansons pour Johnny Hallyday, Jenifer ou Grégory Lemarchal. Il a aussi réalisé un court métrage pour Amnesty International et si ces livres se voient adaptés à la télévision ou au cinéma, c'est aussi le cas en bande dessinée avec son roman " Sept jours pour une éternité" adapté par Corbeyran et Espé chez Casterman.

Je remercie très chaleureusement Marc Levy pour sa promesse tenue et ceci malgré un emploi du temps très chargé. Qu'il soit ici remercié pour sa réelle simplicité, l'attention qu'il m'a porté et plus encore, j'insiste, pour sa parole donnée.
 LEVY © Denis Lecuyer et Marc Hansel



Remerciement tout particulier à Madame Anne-Marie Lenfant / Robert Laffont éditions

Pour vous, Si l’enfance est ou était :

UN PARFUM

" Arpège de Lanvin, le parfum de ma mère."

UN OBJET

" Un stylo et une gourmette que portait mon père pendant la guerre, elle est faite d'une pièce de monnaie où il avait gravé alors qu'il était en prison "Il reste des bastilles à prendre"."

UN LIEU

" La maison de mon enfance"

UN SOUVENIR

" Ma grand mère, assise sur son lit et qui était nos confidences."

UNE GOURMANDISE

" La crème à la vanille"

UN LIVRE

" Clair de Femme" de Romain Gary "

UNE MÉLODIE

" Histoire sans paroles (Jean Wiener) "

UNE COULEUR

" Le bleu"

UN RÊVE

" De voir grandir mes enfants, petits enfants"

ENFIN, si vous le souhaitez … QUELQUES MOTS :

" Garder toute sa vie, une part d'enfance en soi."

(c) Potins Enfantins/Pierre Sinanian. mai 11

Tags : Marc Levy, Potins Enfantins, " Si l'enfance", la Croix-Rouge, Les États-Unis, La France, Robert Laffont, Hollywood, Steven Spielberg, " Et si c'était vrai", " Où es-tu ?", " Vous revoir", " Mes amis, mes amours, " Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites", " L'étrange voyage de Monsieur Daldry", Londres, Brighton, Istanbul, Johnny Hallyday, Jenifer, Grégory Lemarchal, Amnesty International," Sept jours pour une éternité", Corbeyran, Espé, Casterman, Arpège de Lanvin, Clair de Femme" de Romain Gary,  Histoire sans paroles de Jean Wiener

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Potins Enfantins : Les derniers articles !

Translate

Potins Enfantins visitors (installé le 26/02)

Flag Counter

En ce moment... Dans le monde

Vous regardez Potins Enfantins

free counters

Pages vues par pays du 16/02 (15h) au 23/04 (14h)

  • Norvège
  • France
  • Royaume Uni
  • Etats-Unis
  • Allemagne
  • Belgique
  • Irlande
  • Espagne
  • Suisse
  • Corée du Sud