Les Boxtrolls

GRAND
ECRAN

Connaissez-vous la ville de Cheesebridge ? 

Probablement pas puisqu'elle ne figure sur aucune carte existante ou peut être celle de l’imaginaire.

Dans cette ravissante ville victorienne, le fromage est considéré comme le must absolu au point que la bonne société aime se retrouver pour des soirées festives autour de ce plaisir gustatif.


Un peu plus et nous pourrions croire que ces privilégiés au chapeau blanc seraient les initiateurs d’une fédération du fromage…

Certes, tout le monde n’est pas membre de cette caste …

Caste, il en est question avec donc cette haute société, les gens du peuple et… Les Boxtrolls.

D’horribles monstres qui vivent sous terre et sortent des égouts la nuit venue. De terrifiants personnages vêtus de cartons et qui dérobent selon la légende urbaine, les biens les plus précieux de ces habitants : enfants et fromages. Ces créatures seraient à l’origine de la disparition d’un enfant. Une affaire gravée dans toutes les mémoires…

L’horrible Archibald Trappenard, aussi laid intérieurement qu’extérieurement, est « déparasiteur » de son état. 
Cupide, il rêve d’intégrer la prestigieuse et élitiste société des grands amateurs de fromage. Pour cela, il proposera de vider la ville des Boxtrolls dont il alimente avec ses comparses la très mauvaise image.

De son côté, l’espiègle Winnie, fille du plus haut notable de la ville, ne va pas tarder à s’aventurer dans le monde des Boxtrolls qui, comme elle le découvrira, sont d’attachantes créatures (certes pas vraiment jolies) portant sur eux de cartons et sympathiser avec un jeune garçon du nom d’œuf élevé par ces derniers…


Voilà un film d’animation qui ne manque pas de souffle et où l’aventure est reine. Dans ce film, nombreux sont les messages délivrés, la cupidité, l’arrivisme, le vice, le rejet de l’autre, les sous-entendus, le racisme et je pourrais continuer encore longtemps comme cela. Dans cette société bien pensante, l’autre est vecteur du mal, ils enlèvent les biens les plus précieux, vivent comme des rats, hantent les nuits tranquilles, dérangent…

L’infâme Archibald Trappenard est l’exemple même de la laideur humaine. Ce n’est pas son allergie au fromage qui arrange les choses. Les scènes de transformation sont effet répugnantes…

La laideur n’est pas ainsi celle des Boxtrolls, attachants personnages très écolos puisqu’ils portent des cartons recyclés et collectionnent ampoules, détritus mécaniques…


Ce film, réalisé par Henry Selick, est une grande réussite sur le plan esthétique. Un film toutefois que je conseillerais à des enfants ayant 8 et plus. Non seulement par la profondeur des thèmes évoqués mais aussi par certaines images, encore une fois l’allergie d’Archibald Trappenard, c’est dire si cela m’a marqué, qui pourraient heurter les plus jeunes.

Le film est plus que louable car il s’engage à combattre des stéréotypes, incitant ainsi à de nombreuses discussions entre parents et enfants ou pourquoi pas entre enseignants et élèves.

Après tant de magie, il faut rester jusqu’à la fin du film pour prolonger cette dernière où l’on peut voir un marionnettiste animer patiemment deux personnages.

A noter que le Comité Français de l’Emballage Papier Carton (COFEPAC) initie à l’occasion de la sortie du film, une opération nationale de promotion à l’emballage papier carton.
Comme vous avez pu le lire, les Boxtrolls sont vêtus de caisses en carton. Des cartons récupérés et qui à leur manière valorisent le papier carton. Tout autour du film, de nombreux événements sont organisés.

Les enseignants disposent d’un site dédié (www.emballage-papier-carton-en-fete.com) qui offre de nombreuses idées originales, des jeux et des modèles permettant d’utiliser la matière « carton » de manière ludique, artistique et pédagogique.
Toujours dans le cadre scolaire, un concours de réalisation de Boxtrolls géants est ouvert et les élèves peuvent gagner des places de cinéma grâce à un quizz. Enfin une opération caritative « concours Boxtrolls » est lancée par la Fédération Française du Cartonnage et Articles de Papeterie (FFCP) et Carton Ondulé de France (COF) à  l’intention des entreprises. Les montants récoltés seront intégralement reversés à l’association CFPE Enfants disparus.


Les Boxtrolls, le 15 octobre au cinéma !



(c) Potins Enfantins/Pierre Sinanian. oct 14

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Potins Enfantins : Les derniers articles !

Translate

Potins Enfantins visitors (installé le 26/02)

Flag Counter

En ce moment... Dans le monde

Vous regardez Potins Enfantins

free counters

Pages vues par pays du 16/02 (15h) au 23/04 (14h)

  • Norvège
  • France
  • Royaume Uni
  • Etats-Unis
  • Allemagne
  • Belgique
  • Irlande
  • Espagne
  • Suisse
  • Corée du Sud