Enthousiasmante Ballerina...

GRAND ECRAN

Croire en ses rêves et si important…
Félicie est une adorable fillette qui n’en fait qu’à sa tête et apporte une touche de bonne humeur dans l’orphelinat où elle se trouve. La force qui lui permet de tenir, c’est sa passion pour la danse. 
Un jour, avec son ami Victor, elle fuit ce sinistre lieu pour rejoindre Paris. Un Paris en pleine ébullition avec la construction de la Tour Eiffel. Et lorsque leur chemin se sépare bien malgré eux, Félicie va faire une rencontre qui va changer son existence et lui permettre d’apprendre l’art exigeant de la danse classique…
Plongeon dans le Paris du XIXè siècle avec ce film d’animation. 1879, la Tour Eiffel est en construction et l’une de ses plus célèbres collègues, la statue de la Liberté aussi. Paris y est célébrée amoureusement et l’on s’extasie devant toutes les images de la ville lumière. La marche des deux personnages dans Paris, la nuit, est un enchantement et l’occasion aussi de découvrir le Paris d’Haussmann.

Et bien entendu il y a l’opéra Garnier, lieu central de cette histoire. L’opéra de paris fait rêver et ce film est un laissez passer pour ce dernier, sa magie, ses coulisses, ses métiers, son univers.

C’est donc dans ce Paris magnifique et reconstitué que se situe les aventures de Felicie et Victor .

Victor deviendra l’assistant du célèbre Eiffel, enfin assistera le génial créateur sans que ce dernier ne s’adresse à lui ou pour le réprimander, et Félicie, héroïne de ce film, danseuse...

Mais avant cela, le parcourt sera long, difficile, exigeant mais porté par la passion. Si cette passion est présentée de manière amusante, il n’en reste pas moins que tout est signifié pour en souligner l’exigence. 

Cette exigence, Félicie va devoir compter avec elle, mieux l’apprivoiser. Un combat de tous les jours où le dépassement ne connaît pas de répit. 
  
Ballerina n’est pas seulement une jolie et belle histoire visuelle. Elle montre brillamment la réalité de la danse classique, la morale qui entoure cet art. Recommencer encore et encore pour offrir chaque jour le meilleur.  Le professeur de danse est là pour le rappeler, éliminant sans ménagement les petites danseuses qui n’ont pas le niveau.

Pour rendre cette histoire la plus crédible possible, les danseurs étoile Aurélie Dupont et Jérémie Bélingard furent appelés pour donner des conseils. Du côté des voix, Camille Cottin prête la sienne à Félicie et Malik Benthala à Victor.
Si ce film fera rêver les petites filles, et pas seulement, il est aussi sans être moralisateur une belle leçon à suivre.
Plus que l’ambition forcée par un tiers, l’image que l’on cherche à véhiculer, c’est la passion qui est le fer de lance. Et Félicie réussit grâce à elle. Cette passion que l’on a dans le cœur et qui nous pousse malgré les obstacles.

De l’optimisme, de la grâce, de la magie,  un film idéal pour avoir des étoiles plein les yeux en cette période de noël.

Une jolie réussite.

-->



Ballerina
le 14 décembre au cinéma





(c) Potins Enfantins/Pierre Sinanian. dec 16

Tags : Aurélie Dupont, Camille Cottin, Jérémie Bélingard, Malik Benthala, opéra Garnier, danse classique, Paris, Tour Eiffel, statue de la Liberté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Potins Enfantins : Les derniers articles !

Translate

Potins Enfantins visitors (installé le 26/02)

Flag Counter

En ce moment... Dans le monde

Vous regardez Potins Enfantins

free counters

Pages vues par pays du 16/02 (15h) au 23/04 (14h)

  • Norvège
  • France
  • Royaume Uni
  • Etats-Unis
  • Allemagne
  • Belgique
  • Irlande
  • Espagne
  • Suisse
  • Corée du Sud